Pour ouvrir un salon, il faut certes suivre une formation dans une école de coiffure mais il faut surtout savoir concrétiser son projet. Pour se faire, il faut réaliser un business plan solide, trouver le local, savoir l’agencer ou encore réaliser toutes les formalités de création.

Avoir les formations diplômantes nécessaires

Avant même de penser à exercer dans les métiers de la coiffure, les apprentis doivent se former. Il faut donc être titulaire d’un brevet professionnel avec mention complémentaire en coiffure. Il sera possible de détenir une maîtrise de coiffure dans une école privée en coiffure.

Le BP s’obtiendra après un certificat d’aptitude professionnelle de deux ans. Ouvrir un salon sans diplôme est possible si un ou plusieurs employés ont un diplôme en coiffure. Cela est aussi possible si vous exercez votre activité en complément d’une activité principale.

Les diverses étapes à l’ouverture de votre salon de coiffure

Suivre un stage de perfectionnement dans un centre de formation

Comme de multiples activités artisanales, pour ouvrir un salon de coiffure, il faut s’inscrire au répertoire des métiers et faire un stage de préparation à l’installation. Le stage peut durer 4 à 5 jours. Une dispense est possible si vous avez déjà exercé en tant qu’indépendant durant 3 ans.

Choisir le statut juridique

Que vous souhaitez être barbier afin de se spécialiser pour les hommes ou coiffeur/coiffeuse pour une clientèle plus large, vous devez choisir le meilleur statut juridique :

  • Si vous créez une entreprise seule, sélectionnez une SASU ou une EURL ;
  • Si vous avez un ou plusieurs associés, préférez la SARL ou la SAS.

Immatriculation du salon

Les formalités de création d’un salon de coiffure dépendront fortement du statut juridique que vous allez sélectionner. Pour une société, vous devez rédiger des statuts, et vous enregistrer auprès du centre de formalité des entreprises. Pour une entreprise individuelle, il y a une distinction à faire au niveau du capital social et de la rédaction des statuts. Si vous ouvrez un salon de coiffure en tant qu’artisan, il est impératif d’être immatriculé auprès du répertoire des métiers.

Avoir le matériel nécessaire pour les soins capillaires

Avant l’ouverture de votre salon de coiffure, il est indispensable d’avoir le matériel nécessaire pour coiffer et accueillir du monde. Il faut donc prévoir des postes de travail, des bacs, des miroirs ou des spots et divers accessoires pour réaliser les prestations : matériel de coloration, ciseaux, fer pour le lissage ou le bouclage, brosses pour le balayage, pince pour les chignons, équipements pour la taille de barbe.

Comment exercer le métier de coiffeur à domicile ?

Aujourd’hui, les prestations à domicile ont le vent en poupe. Rapidité, bien-être et adaptabilité seront au rendez-vous pour satisfaire les clients. Le coiffeur à domicile est un styliste visagiste, proposant des soins esthétiques et hygiéniques pour hommes, femmes ou enfants.

Les soins de coiffure à domicile sont similaires à ceux dans un salon de coiffure à savoir : le rasage, le défrisage, le brushing, la coupe couleur, le lissage, le shampoing…

Comment il s’agir d’un professionnel nomade, il n’a pas besoin d’équipements fixes. Une fois la prestation finie, le lieu doit être semblable à son état de départ.

Suivre une formation coiffeur a domicile

Le métier de coiffeur ou de coiffeuse à domicile ne s’improvise pas. Il faut : avoir un cap esthétique ou cap coiffure ; avoir un brevet professionnel en coiffure ou un brevet de maîtrise ; avoir 3 ans d’expérience en techniques professionnelles et en coupes. Une formation pour coiffure a domicile est indispensable.

Il faut savoir que ce professionnel de la coiffure doit détenir une carte de commerce ambulant qui devra être renouvelée tous les 4 ans.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here